Vous êtes ici
Accueil > Indy > Dean Ambrose Revient sur son Départ! Vince McMahon Faisait le Sourd! La Popularité de son Personnage Après le Shield, et plus!

Dean Ambrose Revient sur son Départ! Vince McMahon Faisait le Sourd! La Popularité de son Personnage Après le Shield, et plus!

Mercredi, Chris Jericho a mis en ligne un nouvel épisode de son podcast Talk Is Jericho et la parole de son invité était particulièrement attendue. Y2J recevait Dean Ambrose qui était enfin libre de s’exprimer sur son choix de quitter la WWE:

J’ai su à peu près vers juillet 2018 que je voulais partir. À cette période, j’étais inactif pou cause de blessure. Je m’étais blessé au triceps. Normalement cela ne demande que quatre mois (de convalescence) mais j’étais en tellement mauvais état et avec des bleus de partout du fait d’avoir continué de travailler blessé que le tendon était vraiment abîmé. Du coup, le minimum était six mois. J’ai ensuite eu un staphylocoque doré et j’ai dû me faire opérer à nouveau. La durée est passée à neuf mois, cela devenait n’importe quoi. Cela était une très mauvaise période de ma vie. Très compliqué. C’est en juillet que jai su (qu’il avait arrêté son choix de partir) (…)

Même au mois de juillet, je savais que je n’allais pas demander ma libération. Je n’allais pas essayer de me faire renvoyer ou quelque chose comme cela. Je comptais aller au bout (de son contrat) pour un certain nombre de raisons. La première est que je ne procède pas de la sorte si je n’ai pas besoin de le faire. Ma femme travaille là-bas également. Cela aurait été injuste de la mettre dans une position délicate alors que je n’avais qu’à attendre le 30 avril et que la cloche sonne minuit pour être libre et conserver mes royalties. S’ils vendent un DVD du Shield dans deux ans au Cambodge, je recevrai toujours mes 2.7 centimes.

Pourquoi les promos étaient mauvaises selon lui

Un jour j’arrive pour un show TV comme d’habitude, à ce moment je crois que je suis à Smackdown. Je suis un gentil, un babyface. Je suis l’un des principaux gentils du show, même concrètement le principal gentil du show à ce moment-là. J’arrive donc en coulisse et on me tend un script écrit pour moi par un producteur. « Producteur » est un mot important de ce podcast comme vous allez vous en rendre compte. Pareil pour le mot « script ».

On me donne donc un script pour moi par un producteur. C’est une promo coulisse et cela décrit les choses que je fais quand je me dirige vers la salle pour le show. Je ne me souviens pas exactement ce que cela était mais c’était tellement ridicule. Et cela n’était pas un événement isolé. Cela concerne des centaines de promos qui se sont déroulées au fil des années et qui étaient déconnectées. Il y a trois ou quatre fois eu des choses qu’une personne cool aurait dite, un gars censé, un mec avec qui vous auriez envie de prendre une bière. La plupart du temps cela n’était cependant pas des choses qui auraient poussé quelqu’un à vous soutenir. C’était des choses qu’un idiot aurait dite. Des choses comme rouler à contre-sens sur un monocycle ou bien partager une pizza avec un sans abri. Que des choses bizarres comme cela.

Cette fois-ci j’étais donc « Je ne dirai pas cela, changez tout. Réécrivez pour le rendre plus normal ». Je faisais mes affaires puis le producteur est ensuite revenu. Vince l’avait réécrit et avait remis toutes ces choses à l’intérieur. Maintenant je devais donc aller voir Vince pour lui parler. Maintenant que Vince l’avait réécrit, cela n’était plus du ressors du producteur. Il fallait donc parler à Vince. J’étais là « toutes ces choses, je ne peux pas les dire, c’est ridicule » et lui m’avait répondu « Au contraire c’est parfait. Ces choses, c’est la raison qui fait que les gens t’aiment. C’est pour cela que tu es connecté à eux, tu es différent, c’est toi ».

J’ai eu des millions de discussions avec lui qui ont été les mêmes au sujet de promos similaires. « Tu sais que c’est toi, c’est tellement bien, cela va te porter » et moi de lui répondre « Ok donc en fait je suis un idiot ? ». Lui me répondait non en rigolant et continuait sur son truc. Je ne me souviens plus exactement comment cela s’est terminé au final mais cela résume mon combat de ces six années. « 

Il évoque ainsi le fait d’avoir été over auprès des fans sans l’aide de la WWE:

Les promos avaient pour habitude d’être ma partie préférée dans le business de la lutte. J’adorais cela. Ils ont fini par faire que c’est devenu la partie que je détestais le plus. Les idées ne venaient plus de moi pour faire accrocher à l’histoire. C’était juste moi essayant de ne pas passer pour un idiot. Cela devenait moi assis à côté d’un producteur pendant qu’il écrit. Cela n’est pas comme cela que ça devrait fonctionner.

Ils n’avaient jamais eu aucun plan pour moi en tant que babyface. Rien de prévu. Quand le Shield s’est séparé, ils prévoyaient de faire une petite feud entre moi et Seth (Rollins). Si l’attention qui m’était alors portée avait fini par s’essouffler, ils seraient passés à autre chose et cela semblait prévu. Ils n’ont pas imaginé que je puisse devenir over. Je me suis mis over tout seul. Ils avaient à l’époque le truc de l’Authority ce qui était parfait pour moi et ma vision du personnage (…)

Mon idée était d’être à 90% comme le personnage de John McClane dans Die Hard et 10% comme Dusty Rhodes ou d’autres personnes qui m’ont inspiré comme Bret Hart où les lutteurs deathmatch de la Big Japan. Je voulais être le gars qui se fait botter le derrière mais persévère, un mec qui marcherait pieds nus sur du verre et qui serait capable de sortir un bon mot bien senti, ce dont je suis capable. Cela fut peut-être ma plus grosse erreur vu que dès que je leur ai montré que je pouvais faire de la comédie, c’était fini. Maintenant ils n’écrivaient plus que des blagues pour moi (…)

J’ai été over par moi-même parce que j’avais vraiment le sentiment de me battre pour ma vie lors de ces premiers mois en tant que babyface. Alors que tous les autres avaient des pyros et toutes ces entrées incroyables, moi je marchais juste vers le ring, pas d’entrée, pas de gimmick. Je me battais, j’avais vraiment l’impression de me battre pour ma vie. Je crois que c’est pour cela que les gens ont été connectés à moi (…) Je me suis ensuite mis à vendre plein de produits dérivés au point où ils devaient essayer de mettre la main dessus et d’aller dans la direction où ils souhaitaient aller (…)



Laisser un commentaire

Top
Close
Join me: